Young Achiever

Notre affaire à tous

L’avenir de chaque enfant, notre affaire a tous.

 

  Beaucoup d’enfants sont en échec à l’Ecole. Plus grave, beaucoup en sortent dégoûtés de l’apprentissage, sans confiance en eux ni dans la société qui les entoure. Faire en sorte qu’il soit autrement est une responsabilité partagée. Il y a d’abord la responsabilité de l’Ecole elle-même. La création d’un “socle commun de connaissances” l’engage dans une obligation de résultat. Personne ne doit être exclu de ce socle. Quels moyens seront mis en œuvre pour aider à l’acquérir ? Comment notre pays va-t-il exiger que l’Education nationale tienne cet engagement de donner à tous ce bagage indispensable ? Il y a la responsabilité des enseignants, bien sûr. Beaucoup sont bouleversés face à l’échec scolaire. Comment soutenir leur engagement avec chaque enfant, chaque jeune dont ils ont la charge ? Les enfants ont besoin d’avoir avec eux des adultes qui croient en eux et qui leur montrent qu’ils ont de la valeur, que l’on va les soutenir pour bâtir un vrai avenir.

 

            Et il y a nous, les parents ! Si je n’ai en tête que de défendre “mon” enfant, sans me préoccuper de l’avenir des autres, je contribue à l’exclusion des enfants qui ont plus de difficultés. Les enseignants ont besoin de sentir des parents qui les soutiennent dans leurs efforts et leurs recherches pour que l’école soit une chance pour chacun. Nos enfants aussi ont besoin de sentir que nous refusons la compétition qui écrase les plus faibles. Ils ont besoin d’apprendre la fraternité autant que les mathématiques, la justice autant que le français

.

            L’avenir de tous les enfants est notre affaire à tous. Engageons-nous pour chaque enfant.

 

Benoît Fabiani – “Feuille de Route – A. T. D. Quart Monde”

N° 354 – Septembre 2006